Archives de catégorie : média

Oscars 2017 : que cachent les titres des films nommés ?


C’est la plus grande soirée de l’année à Hollywood. Le temps de quelques heures, le Dolby Theatre de Los Angeles devient véritablement le centre du monde et accueille la très célèbre cérémonie des Oscars. Mais avant que le show ne commence, savez-vous exactement ce qui se cache réellement derrière chacun des titres originaux des films nommés ? Pour qu’aucun détail ne vous échappe, nous vous expliquons comment « interpréter » les cinq titres les plus curieux et originaux des œuvres cinématographiques qui ont beaucoup fait parler d’eux…

1. La La Land

Le « musical » mettant en scène Emma Stone et Ryan Gosling est, sans nul doute, le grand favori de cette édition 2017, puisqu’il est nommé à lui seul, dans pas moins de la moitié des catégories !!! Le titre, en apparence assez simple à comprendre, cache en fait deux références. En effet, la presse américaine utilise l’appellation « La La Land » pour parler de la ville de Los Angeles (L.A). Cette expression indique aussi « avoir la tête dans les nuages », une caractéristique que partagent Mia et Sebastian, les deux jeunes protagonistes du film.

 2. Moonlight

La traduction littérale de Moonlight est « la lumière de la lune ». Cependant, le film traite d’une tranche de vie d’un adolescent afro-américain qui vit dans les quartiers malfamés de Miami et qui semble être tourmenté par son orientation sexuelle. Pour comprendre le rapport entre le titre et le film, il faut savoir que ce chef-d’œuvre cinématographique est une adaptation de la pièce de théâtre In Moonlight Black Boys Look Blue de Tarell Alvin McCraney. Ce titre original signifie « sous la lumière de la lune, les garçons noirs paraissent bleus ». Dans ce cas, le mot « blue » a un sens figuré. Il peut vouloir dire « triste » ou bien « mélancolique ».

3. Fences

Dans son troisième film en tant que réalisateur, le célèbre acteur Denzel Washington a décidé d’adapter au cinéma une œuvre théâtrale du dramaturge August Wilson. Même si très peu de personnes saisissent les différentes nuances linguistiques que comporte ce titre original en anglais, il a été maintenu en tête d’affiche. Le sens premier du mot « fences » est « clôtures », comme celles que les protagonistes construisent autour de leurs maisons dans le film. Le titre fait aussi référence aux barrières invisibles qui séparent les personnages très différents les uns des autres. Enfin, « fence » vient de « defence », « défense » en français, et « fencing », un mot de la même famille, signifie « escrime ». Le titre du nouveau film de Denzel Washington évoque donc des batailles, des séparations et un désir de protection.

4. Hell or High Water

Le titre de ce néo-western, avec Jeff Bridges comme acteur principal, fait référence à l’expression anglaise « come hell or high water » qui pourrait se traduire en français par « contre vents et marées ». En France, afin de rendre ce titre plus accrocheur, les distributeurs ont choisi de l’appeler « Comancheria », le surnom d’une zone géographique qui se situe entre les états du Nouveau Mexique et du Texas, là où l’histoire fictive pensée par David Mackenzie prend place.

5. Zootopia

Le titre original du nouveau film d’animation de Disney est un mix de deux mots différents : zoo et utopie. Ce mot inventé évoque un lieu imaginaire, irréel, comme celui que la société de production américaine nous propose de découvrir à l’écran.

Nous observons que de moins en moins de titres de films sont traduits aujourd’hui. Garder le titre original peut permettre aux Français de s’intéresser un peu plus à l’anglais et d’apprendre des expressions courantes ainsi que des phrases toutes faites qui inspirent souvent des titres d’œuvres cinématographiques ». Quoi qu’il en soit, nous ne saurions assez vous recommander d’essayer de respecter au maximum le caractère authentique d’une œuvre et de faire l’effort de lire ou ici de regarder un film en version originale, afin d’apprécier une œuvre et toutes ses subtilités…

Star Wars, épisode VIII : la traduction française du titre gâche, malgré elle, des mois d’attente chez les fans !!

Star Wars 8 Les Derniers JediFin janvier, Lucas Film avait enfin dévoilé le titre anglais du huitième épisode de la saga Star Wars « The Last Jedi », engendrant ainsi de nombreuses théories. Qui est donc ce dernier Jedi ? Ce vendredi matin, la franchise a révélé la traduction française et là, stupeur chez les fans !!!

Les fans ont eu raison de se méfier : la célèbre saga intergalactique a, encore une fois, habilement brouillé les pistes. Ce vendredi matin, la franchise, rachetée par Disney, a dévoilé sur son compte Facebook la traduction française du titre du huitième épisode: Les derniers Jedi. Un détail sans importance pour certains, un bouleversement pour d’autres !

Le 23 janvier, était révélé en anglais le titre officiel de ce prochain volet: The Last Jedi. Un petit événement en soi, que les fans avaient accueilli avec une excitation mêlée de prudence. Plusieurs questions se posaient: quelle est l’identité de ce «dernier Jedi»? Luke va-t-il mourir et avoir le temps de transmettre à Rey « la Force » ? Mais les adjectifs anglais sont invariables, tout autant que le terme «Jedi» qui est considéré par la marque comme un nom propre. Dès lors, peut-il être question de plusieurs Jedi?

Guidés par la logique « française », la plupart des fans francophones avaient naturellement pensé à un seul et unique Jedi autour duquel serait axée cette troisième trilogie (Luke Skywalker dans la première et son père Anakin dans la seconde).

Depuis, les thèses les plus probables avaient été soulevées quant à l’identité de ce nouveau héros au sabre laser. Il s’avère désormais que plusieurs personnages sont donc désignés ! En plus de Rey et de Luke Skywalker, on peut donc s’attendre à une nouvelle surprise: Kylo Ren (aka Ben Solo, fils du célèbre contrebandier campé par Harrison Ford), ou Finn, peuvent-ils être les personnages pivots de ce futur épisode ?

Rey, Kylo Ren, Luke Skywalker sont-ils les «derniers Jedi»?

Il se peut également que ce titre français soit du à une erreur de traduction, ce qui ne serait pas la première fois comme l’ont soulevé de très nombreux fans…

Quoi qu’il en soit, le film, réalisé et scénarisé par Rian Johnson, est attendu en salle le 15 décembre 2017, date à laquelle nous en saurons enfin plus…

Que deviennent les anciens interprètes afghans ayant travaillé pour l’armée française ?

 

armee francaises

Depuis que l’armée française a commencé à retirer ses troupes d’Afghanistan en 2012, une question est pourtant toujours d’actualité : que vont devenir les interprètes locaux avec qui la France a pourtant collaboré depuis de nombreuses années à la résolution de ces conflits armés, et qui sont maintenant menacés de représailles par les Talibans ?

Dès que la guerre en Afghanistan a débuté, les armées des différents pays engagés ont immédiatement eu besoin, sur place, de cinq mille interprètes afghans. Mais c’est quand les armées de ces mêmes pays ont commencé à retirer leurs troupes que les interprètes, abandonnés sur place, ont immédiatement été catalogués de traîtres. Menacés et traqués par les Talibans, et sentant leur propre vie et la vie de leurs familles en danger, ces interprètes se sont mis à la recherche de visas pour quitter dès que possible l’Afghanistan. Récemment, une vingtaine d’autres anciens interprètes de l’armée française ont manifesté à Kaboul, devant l’Ambassade française, pour demander des visas et leur « protection » contre les Talibans.

Des publicités épinglées pour la non-traduction en français de leur slogan anglais…

43 publicités retoquées

Alltradis logo marque FR_GBQuarante-trois publicités diffusées au premier trimestre en France, sur près de 4.000, ne respectent pas la loi en matière d’obligation d’utilisation de la langue française, selon le rapport «Publicité et langue française» rendu public ce mercredi.

La loi du 4 août 1994, dite loi Toubon, n’interdit pas l’utilisation de langues étrangères dans les campagnes publicitaires, mais impose leur traduction de manière lisible en langue française.

L‘Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) a visionné 3.962 publicités radio et par voie d’affichage diffusées au premier trimestre, et épinglé 43 d’entre elles pour «manquement», la plupart en raison d’une absence de traduction en français d’un slogan en anglais, a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse commune avec la Délégation générale à la langue française.

«La France, un des seuls pays qui se parle à lui-même dans une langue qui n’est pas la sienne»

Les spots destinés à la télévision sont pour leur part systématiquement contrôlés avant diffusion par l’ARPP, qui a une délégation du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) en la matière….

Alltradis, partenaire traduction du Positive Economy Forum 2015

Pour la 4ème année consécutive s’est tenu au Havre du 16 au 19 septembre dernier le LHFORUM / Positive Economy Forum, rencontre internationale rassemblant plus de 150 personnalités qui changent le monde et – nouveau record cette année ! – un public total de 7000 personnes. 

L’agence de traduction Alltradis a été choisie en qualité de prestataires pour gérer toute la partie traduction simultanée.

Parmi les personnalités influentes présentes à cette 4ème édition, notons la présence du ministre Laurent Fabius, de Jacques Attali, de Hubert Reeves, de Nicolas Hulot, et bien d’autres.

Le Positive Economy Forum 2015 s’est ouvert comme l’année dernière par une journée dédiée à la jeunesse avec la tenue simultanée du Forum des enfants, organisé en partenariat avec Living School, et du Forum des Lycéens, accueilli par l’Institution Saint-Joseph.

Jeudi et vendredi soirs, deux soirées exceptionnelles sont venues clore les journées de conférences : Cyril Dion, est tout d’abord venu présenter en avant-première le film Demain, co-réalisé avec Mélanie Laurent tandis que de nombreuses associations locales réunies par l’équipe de MakeSense à l’occasion de la soirée Rebirth sont venues présenter leurs projets positifs dans l’enceinte de la Bibliothèque Universitaire du Havre le deuxième soir.

DSC_0731En parallèle des conférences plénières se sont tenus lors de cette édition 21 Positive Labs, réels ateliers de réflexion sur des thèmes aussi cruciaux que l’éducation, la santé, la biodiversité, le rôle des médias, la finance, l’entrepreneuriat féminin avec pour objectif la définition de proposition concrètes et ambitieuses à destination du chef de l’Etat français. Ce document sera remis officiellement par Jacques Attali, Président du Positive Economy Forum et de Positive Planet, le 13 octobre prochain.

Rafael Nadal traduit par Alltradis en conférence de presse…

conférence rafael nadal L’agence Alltradis a été choisie, ce samedi 23 mai 2015, pour assurer l’interprétation simultanée de la conférence de presse  Richard Mille, la très prestigieuse marque suisse d’horlogerie de luxe. La célèbre marque, partenaire principal des Voiles de Saint Barth, de grandes courses automobiles et d’autres événements sportifs majeurs, lançait ce weekend son tout dernier modèle de montre de luxe appelé sobrement RM 27-02. Jusqu’à présent, le modèle le plus renommé de la marque était le Tourbillon RM 008 (tourbillon chronographe à rattrapante), alliant un mouvement tourbillon à remontage manuel, un chronographe à rattrapante, un indicateur de couple et un indicateur de réserve. Il s’agit de l’une des montres les plus élaborées au monde et son prix est d’environ 640.000 euros !

Projet LEGIVOC : coopération entre Alltradis et le Ministère de la Justice

Cour-européenne-des-droits-de-lHommeAlltradis participe depuis plusieurs années, en collaboration avec le Ministère de la Justice, aux réunions de coordination d’un projet de grande ampleur. LEGIVOC est un projet terminologique financé par l’Union européenne et administré par le ministère français de la Justice avec le soutien des ministères de la Justice de la République Tchèque, d’Espagne, de Finlande, d’Italie et du Luxembourg. LEGIVOC vise à constituer une base de données terminologiques dont l’utilisation doit faciliter la compréhension des droits des États membres de l’Union européenne et créer un système terminologique interopérable, utilisable, notamment, dans les principaux projets d’informatique juridique relatif à l’accès au droit des États membres de l’Union européenne ainsi qu’à l’appui des échanges d’information juridiques émises entre les réseaux européens de coopération juridique ou judiciaire.

Habitué à rechercher de l’information en droit continental, vous espérez trouver de l’information sur la responsabilité délictuelle en droit anglais, mais malgré une solide maîtrise de la langue anglaise vous ne trouvez de l’information que sur le droit écossais. Plus à l’aise avec la Common law et maîtrisant parfaitement la langue grecque, vous recherchez de l’information sur le droit grec mais, malheureusement, vous ne disposez pas de toutes les clés pour apprécier aussi bien le droit chypriote (système mixte, droit continental / common law) que le droit grec (droit continental). Le droit est en effet celui d’une culture offrant, à travers des langues parfois communes (l’allemand en Autriche et en Allemagne, l’anglais en Irlande, au Royaume Uni et à Malte, le français en Belgique, en France et au Luxembourg…) des spécificités nationales qui rendent difficile la compréhension et la recherche en droit comparé. L’Union européenne consacre par sa devise cette situation, désirant unir dans la diversité (in varietate concordia) les États, les peuples et les cultures. Pour traduire le droit, l’IATE (base de données des traducteurs de l’Union européenne) offre un outil précieux mais, selon les concepts présentés, la traduction littérale des termes juridiques d’une langue officielle de l’Union à l’autre ne traduit pas toujours son équivalence fonctionnelle d’un espace national à l’autre. En matière d’accès aux sources des droits nationaux, l’Office des publications de l’Union européenne offre un service remarquable via le site N-LEX, mais l’outil d’aide à l’accès à l’information juridique (le thésaurus généraliste EUROVOC) ne pourrait être juridiquement pertinent que pour les recherches relatives au droit de l’Union européenne plutôt qu’au droit de ses États membres. En tenant compte de ces réalisations, sans oublier les travaux de fond autour du « vocabulaire juridique multilingue comparé » de la Direction générale de la Traduction (DGTrad) de la Cour de justice de l’Union européenne, le projet LEGIVOC propose une approche souple, basée sur les droits nationaux et dont les vocabulaires pourront être alignés ultérieurement d’un système juridique à l’autre. Cette contextualisation nationale est le préalable à toute forme de recherche d’information en droit comparé. Projet européen par sa construction, LEGIVOC sera également au service des États dont les sujets de droit disposeront d’un outil réutilisable en l’état et qu’il sera possible d’adapter aux besoins les plus divers, ceux des professionnels du droit (avocats, huissiers de justice, notaires), comme à la société civile.

LEGIVOC est en phase de développement, le projet sera prochainement disponible à l’adresse http://www.legivoc.eu


Qui sommes-nous? 

Agence de traduction AlltradisL’agence de traduction Alltradis est aujourd’hui incontournable sur le marché de la traduction et de l’interprétation de conférence.

Notre expérience, acquise depuis quasiment 20 ans à travers la traduction écrite de plus de 19.000 projets multilingues et la traduction simultanée des plus grands congrès mondiaux, nous confère aujourd’hui un statut de référence qualité dans plusieurs domaines (traduction médicale/pharmaceutique, traduction cosmétique/luxe/mode, traduction technique, traduction juridique,  traduction marketing/finance/RH, etc).

Pour en savoir plus, veuillez consulter notre site web: www.alltradis.com


Les entreprises du Médicament (LEEM) font appel à Alltradis…

laboratorio-img1-g (1)Forte de son expérience dans le domaine de la traduction médicale et pharmaceutique depuis sa création il y a 20 ans maintenant, l’agence Alltradis a participé il y a quelques semaines à une conférence organisée par les Entreprises du Médicament (LEEM) afin de rendre compte de la situation du marché mondial du médicament. En 2013, le marché mondial du médicament a été évalué à environ 640 milliards d’euros de chiffre d’affaires (contre moins de 200 milliards de dollars en 1990), en croissance de 4,5% par rapport à 2012. Le marché américain (États-Unis) reste le plus important avec 38 % du marché mondial, loin devant les principaux marchés européens (Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni et Espagne), qui réalisent 18 % du marché mondial, le Japon (9 %) et les pays émergents (Chine et Brésil), 10 % de part de marché. La France est, en 2013, le deuxième marché européen derrière l’Allemagne ! La croissance du marché est, pour beaucoup, celle des génériques et des biotechnologies dans les pays développés et celle de l’ensemble de la pharmacopée dans les pays émergents, notamment dans les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) et, demain, l’Afrique du Sud.

À l’horizon 2015, la tombée dans le domaine public de brevets de produits innovants et internationalisés commercialisés dans les années 1980-1990, la croissance du marché des génériques et la mise à disposition des patients de produits ciblés issus des biotechnologies induisent une transformation du modèle économique de l’innovation. Dans les cinq prochaines années, de nombreux médicaments internationalisés réalisant un chiffre d’affaires annuel de 80 milliards de dollars vont à leur tour tomber dans le domaine public, entraînant mécaniquement un fort développement du marché mondial des génériques et, très rapidement, des biosimilaires.

Téléchargez gratuitement le bilan économique complet 2014 des entreprises du médicament en France.


Qui sommes-nous? 

Agence de traduction AlltradisL’agence de traduction Alltradis est aujourd’hui incontournable sur le marché de la traduction et de l’interprétation de conférence.

Notre expérience, acquise depuis quasiment 20 ans à travers la traduction écrite de plus de 19.000 projets multilingues et la traduction simultanée des plus grands congrès mondiaux, nous confère aujourd’hui un statut de référence qualité dans plusieurs domaines (traduction médicale/pharmaceutique, traduction cosmétique/luxe/mode, traduction technique, traduction juridique,  traduction marketing/finance/RH, etc).

Pour en savoir plus, veuillez consulter notre site web: www.alltradis.com


 

Alltradis, le partenaire traduction de Longchamp pour l’inauguration de leur boutique sur les Champs Elysées !

C’est avec une immense joie et fierté que les équipes Alltradis ont de nouveau accompagné la très célèbre marque de maroquinerie de luxe Longchamp sur sa dernière opération : l’ouverture de sa toute dernière boutique parisienne, sur les Champs-Elysées, en décembre dernier. Cette adresse (77 Avenue des Champs-Elysées) devient la plus grande boutique de la marque en Europe, offrant plus de 500 m² de surface de vente ! Cette grande opération de communication consistait dans un premier temps à assurer les traductions simultanées pour le staff et un groupe de journalistes internationaux, spécialement invités pour l’occasion (interviews ambassadrices de la marque, mannequins, PDG, etc.). Cette journée marathon se termina enfin par la réception le soir-même de toutes les stars invitées à l’occasion (Kate Moss, Lenny Kravitz, Audrey Tautou mais aussi Alexa Chung, le mannequin égérie de la marque, et des centaines d’autres personnes). Alltradis tient à remercier de nouveau le groupe Longchamp et la famille Cassegrain, fondatrice de la marque, pour leur confiance et leur gentillesse !! Longchamp est une entreprise française de maroquinerie fondée à Paris en 1948 par Jean Cassegrain. De nos jours, cette maison est toujours détenue et dirigée par la famille Cassegrain. L’entreprise est principalement connue pour ses sacs à mains en cuir et en toile, ses articles de voyage, ses accessoires de mode et dernièrement son prêt-à-porter. La marque est aujourd’hui distribuée dans plus de 275 boutiques dans le monde et réalise un chiffre d’affaires annuel de 500 millions d’euros.


Qui sommes-nous? 

Agence de traduction AlltradisL’agence de traduction Alltradis est aujourd’hui incontournable sur le marché de la traduction et de l’interprétation de conférence.

Notre expérience, acquise depuis quasiment 20 ans à travers la traduction écrite de plus de 19.000 projets multilingues et la traduction simultanée des plus grands congrès mondiaux, nous confère aujourd’hui un statut de référence qualité dans plusieurs domaines (traduction médicale/pharmaceutique, traduction cosmétique/luxe/mode, traduction technique, traduction juridique,  traduction marketing/finance/RH, etc).

Pour en savoir plus, veuillez consulter notre site web: www.alltradis.com


La chimie verte ou la chimie de demain…

chimieverte2Forts d’avoir participé le mois dernier à un congrès scientifique sur l’environnement à Bruxelles, l’agence de traduction Alltradis, ses traducteurs et interprètes de conférence, ont décidé de vous éclairer ce mois-ci sur un secteur en plein essor : la chimie verte. Encouragée par la raréfaction prévue à plus ou moins long terme des ressources fossiles, elle est devenue un axe prioritaire de la recherche et de l’industrie. Mais que recouvrent les termes de chimie verte, chimie durable ou encore chimie du végétal ?

Depuis l’aube de l’humanité, les sociétés humaines se sont initiées et développées à partir de produits renouvelables (bois, cuir, huiles ou autres fibres végétales,…) qui ont donné les fondements de l’industrie chimique, bien avant l’avènement du charbon et plus tard du pétrole.  Le XXè siècle a ainsi été celui du tout « fossile », où le développement humain et industriel s’est fait sur la base de ressources fossiles non renouvelables.

La chimie verte est la chimie des nouvelles énergies, des nouveaux produits et matériaux issus de l’agriculture.

Bien sûr, selon certains, la chimie verte reste encore « l’ensemble des principes et des techniques pour réduire ou éliminer l’usage ou la formation de substances dangereuses et/ou toxiques dans la conception, la production et l’utilisation des produits chimiques ». Dans ces cas là, il ne s’agit pas uniquement de végétaux, mais de tout ce qui peut minimiser les impacts des produits.

Quoi qu’il en soit, pour pouvoir se substituer au pétrole, de nombreux pas sont encore nécessaires, et la chimie verte doit encore absolument démontrer son efficacité industrielle, économique et environnementale.

Pourtant, les végétaux pourraient remplacer le pétrole dans la majorité des processus industriels. Ils ont de nombreux avantages :

  • – ils sont renouvelables,
  • – ils sont biodégradables
  • – leur production ne contribue pas ou peu à l’émission de gaz à effet de serre.

Selon l’INRA, « Le concept de valorisation non alimentaire  est un terme récent, créé à l’aube des années 1980 pour répondre aux excédents agricoles. Depuis cette dynamique s’est transformée en assimilant la logique du développement durable à l’encontre d’une logique productiviste. Les avancées scientifiques dans les plantes,  les technologies de transformation, les biotechnologies permettent d’envisager à terme que des produits de la chimie verte du carbone renouvelable, substituables et compétitifs, remplaceront ceux issus des matières fossiles, dans les domaines des énergies, des matériaux, de la chimie fine. En 2005,  l’académie américaine des sciences a déclaré que les sciences biologiques vont vraisemblablement avoir le même impact sur la formation de nouvelles industries que les sciences physiques et chimiques l’ont eu au XXe siècle. »

Quoi qu’il en soit, étant considérée comme orientée « tout végétal » ou pas, il est intéressant de voir que les scientifiques ont accordé leurs violons pour définir les « principes fondateurs » de cette chimie verte. Selon le CNRS, on peut ainsi compter 12 préceptes :

  • 1- La prévention de la pollution à la source en évitant la production de résidus.
  • 2- L’économie d’atomes et d’étapes qui permet de réaliser, à moindre coût, l’incorporation de fonctionnalités dans les produits recherchés tout en limitant les problèmes de séparation et de purification.
  • 3- La conception de synthèses moins dangereuses grâce à l’utilisation de conditions douces et la préparation de produits peu ou pas toxiques pour l’homme et l’environnement.
  • 4- La conception de produits chimiques moins toxiques avec la mise au point de molécules plus sélectives et non toxiques impliquant des progrès dans les domaines de la formulation et de la vectorisation des principes actifs et des études toxicologiques à l’échelle cellulaire et au niveau de l’organisme.
  • 5- La recherche d’alternatives aux solvants polluants et aux auxiliaires de synthèse.
  • 6- La limitation des dépenses énergétiques avec la mise au point de nouveaux matériaux pour le stockage de l’énergie et la recherche de nouvelles sources d’énergie à faible teneur en carbone.
  • 7- L’utilisation de ressources renouvelables à la place des produits fossiles. Les analyses économiques montrent que les produits issus de la biomasse représentent 5 % des ventes globales de produits chimiques et pourraient atteindre 10 à 20 % en 2010. Plus de 75% de l’industrie chimique globale aurait alors pour origine des ressources renouvelables.
  • 8- La réduction du nombre de dérivés en minimisant l’utilisation de groupes protecteurs ou auxiliaires.
  • 9- L’utilisation des procédés catalytiques de préférence aux procédés stoechiométriques avec la recherche de nouveaux réactifs plus efficaces et minimisant les risques en terme de manipulation et de toxicité. La modélisation des mécanismes par les méthodes de la chimie théorique doit permettre d’identifier les systèmes les plus efficaces à mettre en oeuvre (incluant de nouveaux catalyseurs chimiques, enzymatiques et/ou microbiologiques).
  • 10- La conception des produits en vue de leur dégradation finale dans des conditions naturelles ou forcées de manière à minimiser l’incidence sur l’environnement.
  • 11- La mise au point des méthodologies d’analyses en temps réel pour prévenir la pollution, en contrôlant le suivi des réactions chimiques. Le maintien de la qualité de l’environnement implique une capacité à détecter et si possible à quantifier, la présence d’agents chimiques et biologiques réputés toxiques à l’état de traces (échantillonnage, traitement et séparation, détection, quantification).
  • 12- Le développement d’une chimie fondamentalement plus sûre pour prévenir les accidents, explosions, incendies et émissions de composés dangereux.

On imagine alors facilement ce que pourrait être un futur où la science, au-delà du simple principe de précaution, utilise ces règles comme lignes directrices. Et si le XXè siècle n’était qu’une parenthèse ? Et si la chimie verte ou celle des végétaux reprenait ses droits dans le futur..? La réponse est à notre portée, dès demain…


Qui sommes-nous? 

Agence de traduction AlltradisL’agence de traduction Alltradis est aujourd’hui incontournable sur le marché de la traduction et de l’interprétation de conférence.

Notre expérience, acquise depuis quasiment 20 ans à travers la traduction écrite de plus de 19.000 projets multilingues et la traduction simultanée des plus grands congrès mondiaux, nous confère aujourd’hui un statut de référence qualité dans plusieurs domaines (traduction médicale/pharmaceutique, traduction cosmétique/luxe/mode, traduction technique, traduction juridique,  traduction marketing/finance/RH, etc).

Pour en savoir plus, veuillez consulter notre site web: www.alltradis.com